Hayward Tiger Shark QC : Test et avis sur ce robot de piscine

Aux côtés de Dolphin (du leader Maytronics) et de Zodiac, Hayward fait figure d’une des marques les plus connues en ce qui concerne les équipements de piscine. La qualité apportée à ses produits autant que les performances sont valorisées. Surtout, face aux machines performantes mais chères de Dolphin, et aux appareils un peu trop simples, parfois, de Zodiac, Hayward aspire à réaliser la synthèse. Son Tiger Shark QC en est un bel exemple, puisqu’il propose un solide rapport qualité-prix, comptant sur de belles performances de nettoyage et une certaine praticité. Mais si on gratte le vernis, le prix est-il vraiment justifié ? Découvrez sans plus tarder notre test du robot de piscine Hayward Tiger Shark QC pour le découvrir, puis consultez notre avis en fin d’article avec avantages et inconvénients du modèle.

 

Caractéristiques techniques du Hayward Tiger Shark QC

robot piscine Tiger Shark QC

Caractéristiques techniques
Taille max : Pour les piscines d’une longueur de 12 m
Revêtements : Tous types
Fond, parois et ligne d’eau
Aspiration : 17 m3 / h
Filtration : Double niveau
Programmes : 2 cycles (standard et QuickClean)
Alimentation : Transformateur électrique
Durée des cycles : 4h / 1h30
Longueur du câble : 18m
Poids : 10 kg
Garantie : 2 ans + 2 ans sous condition
Commerçant
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 26/05/2020 02:01

 

Test du Hayward Tiger Shark QC

L’efficacité de l’aspiration et du nettoyage sont évidemment des critères importants sur lesquels on ne peut transiger, mais au sein de ce test, nous considérons également la simplicité d’utilisation et les facilités pratiques, ceci afin d’avoir une vue d’ensemble complète.

Utilisation

Valorisons, pour commencer, la perspective universaliste dans laquelle se place ce robot de piscine. Celui-ci est en effet tout indiqué pour les grandes piscines (d’une longueur maximale de 12 m) et, en sus, il est compatible avec absolument tous les revêtements. Les propriétaires de piscines en PVC armé, liner ou encore béton peint seront donc ravis. Bonne nouvelle : grâce à sa brosse mousse, la machine déploie une meilleure adhérence sur les revêtements glissants. Ce modèle-ci est donc parfaitement adapté au carrelage et aux piscines en coque. Puisque la brosse est amovible, rien ne vous empêche toutefois de vous procurer le modèle standard avec picots, en remplaçant au besoin avec la brosse mousse. Le câble de 18 m, enfin, permet un travail en profondeur.

test robot piscine tiger shark

Dans l’esprit d’un robot de piscine électrique, la mise en route se fait très simple. Vous devez donc le brancher à une prise (transformateur électrique) puis sélectionnez le cycle. On y reviendra, mais vous avez le choix entre le cycle standard (4h) et le QuickClean (1h30). Une fois que vous avez choisi, il ne vous reste plus qu’à immerger le robot.

Constatez maintenant son autonomie de fonctionnement, la machine étant effectivement entièrement automatisée. Vous n’aurez donc pas à intervenir une fois que le cycle est lancé, jusqu’à ce que celui-ci se termine. Pour ceux s’inquiétant des câbles s’enroulant sur eux-mêmes et gênant la progression du robot, pas de panique : il a ici été spécifiquement étudié pour éviter ce cas de figure.

A l’image d’un PowerStream que l’on retrouve chez les modèles Dolphin, Hayward laisse la part belle à l’ASCL. Ce processeur calcule les déplacements les plus optimaux en fonction de la forme, de la taille et de l’état d’encrassement de votre piscine. Il décide ainsi de lui-même s’il est nécessaire d’insister sur telle zone plutôt que telle autre.

Si son fonctionnement autonome est certes à valoriser, la praticité est toutefois moindre en ce qui concerne le transport et le rangement. La machine affiche en effet des dimensions plutôt volumineuses, et surtout, elle fait son poids ! – 10 kg au compteur. Porter l’appareil à bout de bras ne sera donc pas une partie de plaisir, mais heureusement, cela n’a pas vocation à se produire bien souvent. Des améliorations restent néanmoins possibles, comme le fait d’inclure un caddie de transport, ou encore l’étude d’une évacuation rapide de l’eau comme le propose déjà Dolphin grâce aux structures étudiées.

Programmes

Plutôt que de compter sur un cycle unique qui n’est pas de l’apanage de tous, Hayward met à disposition deux modes : un programme standard d’une durée de 4h et un programme rapide, le QuickClean, n’excédant pas les 90mn. Le premier est certes assez lent, mais il assure un nettoyage efficace du fond, des parois et de la ligne d’eau. Certains lui préféreront tout de même le Dolphin E30, dont le cycle unique 2x plus rapide réalise des performances similaires. Gardons toutefois à l’esprit que c’est une machine autrement plus onéreuse.

tiger shark qc test

Pas de surprise : les fonctionnalités connectées ne sont pas au rendez-vous. Exit, donc, les possibilités de programmation, comme le départ différé ou celle à la semaine. On ne profitera pas non plus d’un contrôle à distance, par exemple via une application dédiée. Heureusement, l’apport de l’ASCL est notable et rend donc cette absence plutôt dispensable, surtout dans cet ordre de prix.

La proposition équilibrée de 2 modes est donc tout à fait susceptible de convenir à une majorité d’utilisateurs.

Aspiration et filtration

Quelle efficacité de l’aspiration ! Cela, le robot de piscine le doit sans conteste au débit d’air de 17 m3 / h, au niveau d’appareils Dolphin autrement plus onéreux, comme l’E30 déjà mentionné précédemment. Pour le prix, c’est donc une belle réussite.

aspiration robot piscine tiger shark

Sur la filtration, celle-ci fonctionne sur deux niveaux et, dans l’esprit d’un Dolphin, traite donc aussi bien les petits que les gros débris. Le sable, les cailloux, les insectes mais aussi les feuilles n’auront donc qu’à bien se tenir, surtout au vu de la puissance d’aspiration ! On notera néanmoins que l’entretien des filtres n’est pas si optimal que ça, car si l’accès se fait facilement, ceux-ci sont en revanche un peu long à laver, les éléments ayant tendance à s’incruster assez aisément. Au vu du prix, cela reste une maigre concession.

Performances de nettoyage

Les deux modes dévoilent une belle efficacité au nettoyage, profitant tant de la puissance d’aspiration que de la brosse mousse. Les saletés sont donc éliminées sans ménagement, même si la machine galérera un peu plus avec les tâches les plus incrustées – une brosse motorisée demeure alors sans équivalent, chassant aussi bien les bactéries que les algues. On repère également une efficacité moindre sur les surfaces plus difficiles d’accès de la piscine, comme les coins / angles, ou un travail spécifique pourra alors être nécessaire (au besoin, manuellement).

test filtration tiger shark robot piscine

Si les performances du mode Standard sont très bonnes (en même temps, avec 4h au compteur…), le mode QuickClean n’est en revanche pas toujours adapté. Si, par exemple, le fond est encrassé mais que les parois sont relativement propres, il sera alors préférable de vous tourner vers le mode Standard. En QuickClean, le robot de piscine a effectivement une fâcheuse et curieuse tendance à se concentrer davantage sur les parois que le fond. En revanche, pour un entretien d’appoint, par exemple pour retirer quelques cailloux ou feuilles, le cycle rapide d’1h30 sera tout à fait indiqué.

Avis sur le Hayward Tiger Shark QC

Le robot de piscine Tiger Shark d’Hayward vient, sans conteste, avec de nombreux arguments pour nous convaincre. On le repère avant toute chose à son prix, situé à l’équilibre entre les modèles onéreux de Dolphin par Maytronics, d’une part, et les produits relativement accessibles de Zodiac. Ce placement tarifaire lui permet de viser l’équilibre, également, pour les caractéristiques techniques. Délaissant une profusion de fonctionnalités pouvant compliquer l’utilisation en plus d’augmenter sensiblement le prix, ce modèle-ci repose sur 2 modes bien pensés. Le fonctionnement automatique est également ingénieux, d’autant plus que l’autonomie est ici véritable. Votre présence n’est jamais requise durant le cycle, puisque le robot ne se retourne ni ne se bloque, tandis que le câble est spécifiquement conçu pour ne pas s’enrouler sur lui-même. L’efficacité au nettoyage, quant à elle, est tout à fait convaincante, même si elle peut encore gagner en performances dans les angles de la piscine, ou encore avec le mode QuickClean. Le seul point sur lequel Hayward ne semble pas réaliser d’efforts, finalement, c’est bien sur la question de la praticité. Le rangement comme le transport ne seront effectivement pas des plus aisés, les grandes dimensions et le poids prononcé n’aidant pas. Un caddie à part peut alors représenter une bonne alternative.

Au vu de ces réussites, nous conseillons-vous d’investir dans ce robot de piscine ? Bien entendu, et c’est d’ailleurs bien pour ça que nous le classons parmi les meilleurs robots de piscine. Le prix est certes élevé, mais au vu des caractéristiques techniques poussées, d’une part, et des prix pratiqués par la concurrence, d’autre part, il en ressort que le rapport qualité-prix est pleinement convaincant.

Les Plus

  • 2 programmes au choix
  • Nettoyage performant et plutôt rapide
  • Déplacements personnalisés pour votre piscine
  • Efficacité de la brosse (et brosse mousse)

Les Moins

  • Quelques difficultés d’efficacité sur les angles et coins
  • Nettoyage un peu laborieux des filtres
  • Lourd

Source image : https://www.youtube.com/watch?v=9Tt2YVZUp9A

Leave a Comment